Des chercheurs expliquent ce que se ronger les ongles dit de votre personnalité


Des chercheurs expliquent ce que se ronger les ongles dit de votre personnalité 1

Êtes-vous quelqu’un qui ronge ses ongles tout au long de la journée ? Si c’est le cas, vous avez certainement beaucoup de compagnie. On estime qu’environ un tiers des adultes continuent à se ronger les ongles.
Avez-vous déjà réfléchi à la psychologie qui se cache derrière le fait de se ronger les ongles ? La plupart des gens considèrent cet acte comme un signe de nervosité et d’anxiété.
En apparence, ce point de vue est logique… mais il ne dit pas tout. Selon une étude publiée dans le Journal of Behavior Therapy and Experimental Psychiatry, se ronger les ongles peut être un signe de… perfectionnisme.
Psychology Today explique le perfectionnisme comme : « …un bulletin sans fin sur les réalisations ou les apparences. C’est une voie rapide vers le malheur, et… s’accompagne souvent de dépression… »
Dans cet article, nous discuterons brièvement de l’étude et de ses implications pour ceux d’entre nous qui se rongent les ongles. Nous aborderons également la question de la santé des personnes qui se rongent les ongles.
SI VOUS VOUS RONGEZ LES ONGLES, VOICI CE QUE CELA SIGNIFIE POUR VOUS
Les comportements répétitifs centrés sur le corps (BFRB) sont décrits comme « des habitudes répétitives, préjudiciables et non fonctionnelles qui provoquent une détresse ou une déficience importante, notamment le fait de tirer les cheveux, de se piquer la peau et de se ronger les ongles ».
L’équipe de recherche a cherché à comparer la tendance à s’engager dans des BFRB en utilisant deux modèles : la régulation émotionnelle (ER) et l’action frustrée (FA).
Le modèle ER implique que les BFRB sont déclenchés par des émotions négatives et l’atténuation d’un effet désagréable. Le modèle FA suppose que les BFRB sont déclenchés par et atténuent l’impatience, l’ennui, la frustration et l’insatisfaction.
Les chercheurs ont émis l’hypothèse que les personnes qui s’engagent dans les BFRB sont plus enclines à agir selon le modèle FA, car « elles font preuve de styles de planification mal adaptés caractérisés par des normes élevées et une réticence à se détendre », deux traits inhérents aux perfectionnistes.
RÉSULTATS
Après avoir observé un « groupe BFRB » et un groupe témoin, composés respectivement de 24 et 23 participants, les chercheurs ont conclu à la justesse de leur hypothèse. Les résultats de l’étude comprennent trois observations :
1) Le groupe BFRB a fait état d’une envie de s’engager dans les BFRB considérablement plus forte que le groupe de contrôle, toutes conditions confondues.
2) Les participants du groupe BFRB ont signalé une envie considérablement plus forte de s’engager dans l’environnement d’ennui/frustration et de stress que dans l’environnement de relaxation.
(3) Le plus révélateur est que le groupe BFRB « a présenté des scores significativement plus élevés pour le style de planification inadapté, et le style de planification inadapté était significativement corrélé avec les difficultés en salle d’urgence ».
L’ÉTUDE ET LE PERFECTIONNISME
L’auteur principal de l’étude, le Dr Kieron O’Connor, a déclaré : « Nous pensons que les personnes ayant ces comportements répétitifs peuvent être perfectionnistes, ce qui signifie qu’elles sont incapables de se détendre et d’accomplir des tâches à un rythme normal. Ils sont donc enclins à la frustration, à l’impatience et à l’insatisfaction lorsqu’ils n’atteignent pas leurs objectifs ».
En d’autres termes, se ronger les ongles peut avoir moins de corrélation avec les nerfs et l’anxiété qu’avec la frustration. Cette observation, ainsi que le lien démontré par l’étude entre le fait de se ronger les ongles et d’autres traits de perfectionnisme – impatience, ennui et insatisfaction -, renforce l’idée que le perfectionnisme peut inciter à se ronger les ongles.
LES COUPS DE GRIFFES ET LA SANTÉ
Comme le montre clairement l’étude, se ronger les ongles est considéré comme un comportement répétitif axé sur le corps – une classification réaffirmée par la grande majorité de la communauté médicale. Tout comportement lié au BFRD est nocif pour la santé et se ronger les ongles ne fait pas exception.
Selon le WebMD, « Se ronger les ongles a des conséquences à la fois physiques et émotionnelles ». Parmi les problèmes physiques associés aux rongeurs d’ongles, on peut citer

  • Douleur et rougeur des ongles et des cuticules
  • Saignement et infection potentielle de la peau autour des ongles
  • Vulnérabilité accrue aux bactéries, aux infections et aux virus (par le passage du contact du doigt à la bouche)
  • Affaiblissement de l’émail des dents
  • Dents mal ajustées
  • Donner une mauvaise impression (par des ongles à l’aspect déchiqueté ou en les mordant devant les autres)
    Sur le plan psychologique, le WebMD associe le fait de se ronger les ongles à l’anxiété et au stress, bien qu’il puisse potentiellement indiquer un problème psychologique plus grave tel que le trouble obsessionnel-compulsif (TOC). De même, le perfectionnisme est considéré comme un facteur de risque du TOC.
    Se ronger les ongles est une habitude courante mais très malsaine – une habitude alimentée par des émotions contre-productives et des problèmes psychologiques (potentiels).
    Article connexe : Que révèlent vos ongles sur votre personnalité ?
    Bien que le fait d’être « diagnostiqué » comme perfectionniste puisse naturellement alimenter les sentiments de fierté chez les non-initiés, il s’agit d’un état mental extrêmement malsain. Des études ont établi un lien entre le trait de personnalité du perfectionnisme et une myriade de problèmes psychologiques : troubles de la personnalité, troubles alimentaires, anxiété sociale, phobie sociale, trouble dysmorphique du corps, automutilation, toxicomanie et dépression clinique.
    Les perfectionnistes peuvent également développer des troubles de stress chroniques et sont plus susceptibles de développer des troubles cardiaques.
    La relation entre le perfectionnisme et le fait de se ronger les ongles est une question qui mérite d’être approfondie, et ce à juste titre. Le site

Like it? Share with your friends!

What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
omg omg
0
omg
LOL
0
LOL
WTF
0
WTF
win win
0
win
socialbuzz

0 Comments