La France peut infliger des amendes aux personnes qui utilisent des smartphones dans les voitures, même si le véhicule s’est arrêté.

6 février 2018
21 Views

Suite à sa récente décision d’interdire aux élèves l’utilisation de smartphones et de tablettes dans les écoles du pays, la France se concentre désormais sur une pratique potentiellement mortelle impliquant des appareils mobiles: les conducteurs qui appellent et écrivent au volant.

Selon le CDC, 1 161 personnes sont blessées et plus de huit sont tuées chaque jour aux États-Unis à la suite d’une distraction au volant. En France, le nombre de tués augmente après plusieurs années de recul. Il semble que les autorités estiment que cela est en partie lié à l’utilisation de téléphones en voiture.

Alors que la plupart des pays conseillent aux conducteurs de se garer sur le bas-côté s’ils veulent prendre un appel téléphonique ou envoyer un SMS, la France a adapté une loi pour rendre illégale l’utilisation d’un téléphone à l’intérieur d’une voiture, même lorsqu’il est garé sur le bord d’une route, moteur arrêté.

La Haute Cour a modifié la loi précédente qui interdisait l’utilisation de téléphones mobiles alors qu’un véhicule “circule dans la circulation”, qui faisait référence à son déplacement. Aujourd’hui, même si un conducteur utilise un téléphone lorsqu’il n’est pas en mouvement – comme lorsqu’il s’est arrêté – il risque une amende de 135 euros et des points sur son permis de conduire.

La règle ne s’applique pas si la voiture est garée dans un endroit désigné, et vous êtes toujours autorisé à appeler ou à envoyer un SMS sur les routes publiques si vous avez eu une panne ou un accident, écrit Engadget, citant Le Figaro.

La modification de la loi va sans doute exaspérer les conducteurs français, qui sont encore en colère contre la limitation de vitesse sur les routes à deux voies qui passent de 55 à 50 km/h. Reste à savoir si les nouvelles règles en matière de téléphonie mobile se traduisent par une diminution du nombre de tués sur les routes.