Le boucher a utilisé ses bénéfices pour donner de la viande à 700 familles dans le besoin. L’abondance est partagée


Le boucher a utilisé ses bénéfices pour donner de la viande à 700 familles dans le besoin. L'abondance est partagée 1

Mourad Slimani (France) a gagné un surplus d’environ 43 000 dollars en 2020, alors au lieu de réparer son magasin, il a décidé de donner des paniers de viande et de poulet à ceux qui luttent le plus dans sa ville. Chaque jour, il abat environ 2,7 tonnes de nourriture pour en faire don.

Mais ses clients ne pouvaient pas en dire autant : ils venaient chez le boucher avec de moins en moins d’argent, et beaucoup n’avaient plus assez à manger. Au début, Mourad avait prévu de faire quelques réparations dans son atelier, mais voyant la détresse de certains de ses voisins, il a décidé de consacrer l’argent à un autre usage.

Dans un effort conjoint avec la municipalité locale, Mourad a obtenu une liste de 700 familles en difficulté économique et a lancé un système de distribution gratuite de viande, sous forme de paniers contenant du poulet, des saucisses, des côtelettes et des saucissons. Après chaque journée de travail, lui et son équipe abattent 2,7 tonnes de viande pour la distribuer.

Le boucher a utilisé ses bénéfices pour donner de la viande à 700 familles dans le besoin. L'abondance est partagée 5

Depuis le début de l’année, Mourad s’installe derrière sa boucherie tous les mardis et mercredis pour distribuer les paniers aux bénéficiaires. Il dit qu’il ne le fait pas par la porte d’entrée pour ne pas déranger ceux qui viennent chercher de la nourriture et pour éviter les regards indiscrets des autres clients.

Ce geste très généreux lui a valu une grande reconnaissance de la part de la communauté, et il considère aussi que ce qu’il fait est une source de fierté : « Cela améliore aussi l’image, pas toujours positive, de Vénissieux », dit-il au Parisien.

Le boucher a utilisé ses bénéfices pour donner de la viande à 700 familles dans le besoin. L'abondance est partagée 6

Cela ne s’arrête pas là, car le boucher a un autre objectif pour plus tard : aider les étudiants de la ville, qui ont également eu du mal à se faire enfermer, en leur fournissant des produits.


Enfin, cet homme généreux espère que son geste de solidarité sera reproduit par d’autres commerçants de la région, qui ont évidemment la possibilité de le faire.

Le boucher a utilisé ses bénéfices pour donner de la viande à 700 familles dans le besoin. L'abondance est partagée 7

L’abondance ne signifie rien si elle n’est pas partagée avec ceux qui en ont le plus besoin !


What's Your Reaction?

hate hate
0
hate
confused confused
0
confused
fail fail
0
fail
fun fun
0
fun
geeky geeky
0
geeky
love love
0
love
omg omg
0
omg
LOL
0
LOL
WTF
0
WTF
win win
0
win